• église de Locminé

    quelques photos de notre église

     

    locmine 0012

     

    locmine-0006.JPG

     

     

    L’église paroissiale Saint Sauveur de Locminé réalise un compromis entre les façades anciennes en granit et l’église moderne en béton, de charpente et d’ardoise.

     

    Les façades sont celle de l’ancienne chapelle Saint Colomban à gauche et celle de l’ancienne église, à droite ; le conseil municipal avait décidé, en 1972, de démolir l’église devenue vétuste, en ne maintenant que les deux portails de la façade Ouest.

     

    eglise-saint-colomban-locmine

     

    L’église actuelle de fin 1975, oeuvre de l'architecte Monsieur THOMAS, recouverte d’un toit d’ardoise dont les pans descendent très bas, est composée de travées d’inégale hauteur qui laissent passer largement la lumière; le haut de l’église s’arrête sur un mur du côté nord, tandis qu’au sud, le volume intérieur se continue dans une grande chapelle où se trouvent les fonts baptismaux.

     

    Dans le chœur, la table rectangulaire de l’autel, réalisé comme le reste du mobilier dans un bois du Nord, repose sur un support en forme d’X ; le grand Christ en aluminium aux bras relevés est une œuvre de Mr François PHILIPPE.
    Parmi les bandes obliques qui éclairent l’église, on trouve plusieurs vitraux en dalle de verre,  œuvre du maître verrier LE GUEVEL : l’un d’eux a été offert par Madame POMPIDOU.

     

    locmine 0008

     

    Il existait, dans l’ancienne église, un vitrail classé de Saint Colomban, que le conseil municipal s’était engagé à intégrer dans la nouvelle construction : les panneaux de ce vitrail ont été remontés dans une bande verticale derrière l’autel, malheureusement difficile à lire.

     locmine 0016

    On a également conservé, au fond de la chapelle Sud, un petit retable-tabernacle peint en blanc et or, où ne demeure , parmi les statues, que celle de Jésus-Sauveur ; au sommet du tabernacle, deux angelots agenouillés soutiennent une couronne royale au-dessus d’une petite croix (l’œuvre qui daterait du XVIIème siècle, vient de la chapelle disparue de la Vraie Croix sur la route d’Auray).. A gauche du retable : Saint Michel terrassant le dragon.

     

      locmine 0017

     

    Dans la nef à droite, saint Colomban, coiffé de la mitre du père abbé et vêtu de la cape, s’appuie à sa crosse abbatiale (statue restaurée récemment). Près de lui, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. A droite du chœur, est posée une statue dorée de la Vierge à l’enfant, également restaurée ces dernières années. A gauche du chœur on trouve une statue de Saint Sauveur.

     locmine 0022

    Tout à fait au fond de l’église se trouve une statue en pierre du Christ, qui pourrait dater du XVe ou du XVI siècle.

        locmine 0026

        locmine 0037

       

    locmine 0035

     

    locmine 0014

     

    locmine 0038

    locmine 0033

     

    Sont à l’étude aujourd’hui une mise en valeur des retables de l’ancienne église et de l’ancienne chapelle, aujourd’hui démontés.

     

    Suite :

     

    Locminé autrefois :

    http://interloc.over-blog.com/article-locmine-autrefois-70109771.html

         

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :